GLOBE-26

PARCOURS… REPÈRES
Soundcloud -32 Youtube-32 Vimeo4-30 facebook32 LinkedIn-30X


AU DÉPART
Flûtiste, Véronique Piron démarre à Strasbourg au Conservatoire de Musique dans la classe de flûte de Claire GENTILHOMME puis au CEDIM (Centre d’Enseignement et de Développement de l’Improvisation Musicale) dirigé par Jean Pierre HERZOG, tout en menant des études d’arts plastiques à l’Université de Strasbourg.
Elle se produit alors dans différentes formations en Alsace, jazz et latin-jazz, puis en Bretagne au sein de l’orchestre jazz “Sirius” dirigé par le pianiste Didier SQUIBAN jusqu’en 1995. C'est dans le cadre de l'improvisation qu'elle va découvrir le shakuhachi.

LE SHAKUHACHI ET LE JAPON
Véronique Piron a suivi l'apprentissage du shakuhachi avec l’école du célèbre maître Katsuya YOKOYAMA (1934-2010), figure majeure du 20ème siècle qui a internationalisé l'instrument et créé les premières oeuvres de musique contemporaine : KSK, Kokusai Shakuhachi Kenshûkan (structure internationale du shakuhachi).
D’abord en France dès 1992 avec Yoshikazu IWAMOTO son 1er disciple alors en résidence en Angleterre, puis lauréate d'une bourse LAVOISIER du Ministère français des Affaires Etrangères entre 2000 et 2002, elle perfectionne son apprentissage directement avec Katsuya YOKOYAMA, ayant Téruo FURUYA comme professeur principal et Michiko ÔNARI comme accompagnatrice (chant, koto, shamisen), complété par une initiation au chant du répertoire Jiuta avec Kikuko SATÔ.
Pendant ce séjour, elle s'initie aux flûtes traversières en bambou avec Naoko MIYAMARU de l’orchestre de Gagaku Reigakusha pour le ryûtéki, et rencontre l'iminent flûtiste Kohei NISHIKAWA de l'ensemble Pro-Nipponia, qui l’initie au shinobué et au nohkan et partage avec elle l'enregistrement de son CD Nipponflutes en 2009.

A la fin de son séjour Katsuya YOKOYAMA lui remet une licence professionnelle SHIHAN (maître).

SUR SCÈNE... JOUER

- De la musique traditionnelle à la musique contemporaine, Véronique Piron se produit principalement en solo ou en duo avec des artistes japonais et occidentaux en France et en Europe dont des joueurs de koto/shamisen et de shakuhachi depuis 1997, année du Japon en France. Elle forme un duo avec Fumie HIHARA (koto, shamisen, voix) depuis 2012, et un trio Yuya avec Etsuko CHIDA (koto, voix) autour des traditions classiques et populaires du Nord du Japon.
Elle est régulièrement invitée aux divers évènements autour du shakuhachi: Rencontres Européennes et Festivals Internationaux du Shakuhachi (Tôkyô 2002, Sydney 2008, Londres 2018).
Toujours à la recherche de musiciens porteurs de traditions et aux parcours atypiques, Alan STIVELL la sollicite dans son projet AmZer autour de la poésie en 2015, puis BARTABAS dans son théâtre équestre ZINGARO l’invite pour son ultime création ”Ex Anima” sur le thème du souffle, autour des flûtes et percussions, pour 2 ans et demi, d’août 2017 à fin 2019.

- De l'improvisation à la création, elle exploite différents modes de jeu et d'expression pour enrichir un nouveau répertoire avec des musiciens créateurs et des compositeurs tels Rika SUZUKI. La rencontre avec la pianiste Lydia DOMANCICH dès 2008 a donné lieu à un travail de fond autour de la confrontation de leurs deux instruments antagonistes (CD Sillage 2015) et aura été un formidable moteur pour Véronique Piron et la poursuite de ses propres recherches et compositions (CD Flot Suspendu 2019).